Centre de Congrès de Metz

Metz France 2018
Wilmotte & Associés - Centre de Congrès de Metz

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Metz Métropole Moselle Congrès (M3Congrès)
Actionnaires : Ville de Metz et Metz Métropole
Titulaire de la délégation de service public pour l’exploitation du centre : GL Events
Mandataire du groupement de conception, réalisation, exploitation et maintenance : Eiffage Construction
Co-traitant lots techniques : Eiffage Énergie
Maintenance assurée par Eiffage Services pendant 25 ans

 

Équipe de maîtrise d’oeuvre
Architecte : Wilmotte & Associés
BET structure, façade, accessibilité, HQE : Artelia
BET fluides : Quadriplus
Scénographe : Scène
Acousticien : Peutz & Associés
Paysagiste : Neveux-Rouyer
Signalétique : ENT Design

 

Superficies :
Site : 6 400 m²
Bâtiment : 15 300 m²
Surfaces d’exposition : 210 stands
Auditorium modulable : 1 200 places maximum
Salles : 16 salles de commission

Calendrier :
Novembre 2014 : projet désigné
Premier semestre 2018 : inauguration

Description

Programme
Construction du centre de congrès de Metz

Présentation
D’une superficie de 15 300 m², le futur Centre de Congrès de Metz est situé dans un quartier en pleine mutation, face au Centre Pompidou-Metz, et en étroite liaison avec la gare centrale. Ce bâtiment sera un trait d’union entre le nouveau quartier de l’Amphithéâtre et le centre historique de Metz, deux univers architecturaux diamétralement opposés. L’implantation du Centre de Congrès de Metz vient offrir une troisième face au triangle du Parvis des Droits de l’Homme sur la rue aux Arènes, mais surtout, il viendra enrichir l’offre culturelle du territoire et son attractivité.

Le projet développé par l’agence Wilmotte & Associés repose sur quatre idées : matière, verticalité, lumière, et espace.

• Matière : la pierre de Jaumont est une figure identitaire forte du patrimoine messin. Elle intervient sur le Centre de Congrès comme un hommage au patrimoine architectural local. Grâce au travail autour de cette matière, l’aspect monolithique du projet est renforcé le jour tandis qu’il apparaît comme dématérialisé la nuit. Une dichotomie se crée ainsi entre le caractère massif et la légèreté de la pierre, inspirée par l’architecture gothique de la Cathédrale de Metz.

• Verticalité : l’utilisation de la pierre sous forme de lames élancées sur toute la hauteur du bâtiment, confère à ce dernier une allure plus aérienne et offre un front bâti plus riche. La verticalité du parement du projet entre en contraste avec son volume longiligne afin de l’atténuer.

• Lumière : le traitement de façade donne l’image d’un rideau de pierre qui crée un jeu d’ombres portées et de lumière naturelle conférant une certaine mysticité à l’intérieur du lieu.

• Espace : le projet cherche à s’ouvrir au maximum sur la ville. Il s’inspire de l’identité locale et la valorise, à la fois par son architecture, mais également par les vues qu’il offre sur le patrimoine environnant. Les espaces publics et de circulation à l’intérieur du bâtiment conduisent naturellement le visiteur à se nourrir des places stratégiques ou emblématiques de la ville : vues sur la Cathédrale, le Centre Pompidou-Metz, la gare…

Le Centre de Congrès est intrinsèquement lié à la gare centrale. Au-delà des visiteurs locaux et régionaux, cette implantation stratégique lui permet également d’attirer les voyageurs en provenance du nord et du sud de la France, mais aussi de l’étranger. Plus qu’un simple bâtiment d’accueil du public et d’organisation événementielle, le Centre de Congrès aura pour objectif de devenir un véritable lieu de passage, vivant et attractif. Les accès représentent donc un enjeu majeur de la réflexion architecturale. Une attention toute particulière est portée aux parvis ainsi qu’à la passerelle des départs et des arrivées. Une bande végétale paysagère viendra adoucir la transition entre le projet et la gare, toujours dans cet esprit de continuité entre le centre-ville et le nouveau quartier.

Pour conférer au bâtiment une identité forte, les façades feront l’objet d’un travail spécifique. Elles s’inspirent du jeu d’ombre et de lumière que l’on peut percevoir sur la façade de la Cathédrale, en proposant un maillage perforé mariant opacité et transparence.

Le projet comprend 5 niveaux : un rez-de-chaussée, un rez-de-parvis, deux niveaux supérieurs et une mezzanine. Chaque niveau propose une programmation lisible et un jeu de circulations latérales permettant aux usagers de profiter au maximum des vues panoramiques sur la ville.
Horizontalement, l’organisation est scindée en deux parties bien distinctes : au nord se situent les zones liées aux expositions, tandis que la moitié sud est réservée aux parties logistiques et techniques, ainsi qu’à l’auditorium de 1 200 places.
Verticalement, la relation entre les espaces permet de relier certains événements entre eux, afin de profiter du lieu dans son intégralité si nécessaire. Ce renforcement de la verticalité par la superposition des fonctions offre également la possibilité de cloisonner les événements les uns par rapport aux autres. Selon les usages choisis et les visiteurs, le bâtiment se laisse moduler pour multiplier les champs d’action du programme.

 

Site Internet du bureaux des Congrès de Metz Métropole

Galeries d'images

Films

A télécharger